samedi, mai 20, 2006

Marock

J'ai enfin vu Marock, le premier long métrage de Laila Marrakchi. J'ai déjà vu tous les courts de cette jeune réalisatrice talentueuse, il faut le dire. Pour son premier long, j'ai préféré prendre mon temps. Observer la polémique avant d'aller me faire ma propre idée. Je vous le dis franchement, ce film est un grand Boffff (ça n'engage que moi évidemment) ! Laila Marrakchi a une belle maitrise de l'image et réussit à faire vivre des moments d'émotion au téléspectateur. Mais rien de plus ! Même pas une radioscopie, comme disent certains de mes amis, de cette haute société casablancaise. Mais une suite de clichés et de provocations (j'y reviens), pour donner un peu de teneur à une histoire d'amour qui ne tient pas vraiment la route.

Passons à la polémique maintenant. Et soyons clairs dès le départ : Laila Marrakchi, comme tout autre artiste, a la liberté de créer l'oeuvre qu'elle désire. Au public après d'aimer, de détester, de boycotter, etc. C'est aussi son droit au public. Mais que Laila assume son film. Qu'elle cesse de nous raconter qu'elle n'a fait que montrer la vie d'une certaine classe sociale, minoritaire et marginale, mais qui existe. Que jamais au grand jamais elle n'a soupçonné que son film allait créer toute cette polémique. C'est une grande hypocrisie.

Situer son histoire d'amour entre une musulmane et un juif en plein mois de ramadan est un choix. Passer de l'appel à la prière d'Al Fajr aux chants funéraires juifs est un choix. Quand Ghita, l'héroine, demande à Youri de jurer sur la Tora d'Israel, c'est aussi un choix. Que toutes les scènes de baisers langoureux se passent devant la grande mosquée Hassan II est un choix. Que l'appel à la prière fasse partie de la bande son du film est un choix. Je ne demande pas à Laila Marrakchi de changer ses opinions, mais de les assumer. L'année dernière, à Cannes, elle situait volontiers son film comme "un pamphlet contre l'extrémisme religieux au Maroc". Aujourd'hui, elle le présente comme une simple radioscopie de la bourgeoisie casablancaise. Ou que cette fille est naive (ce que je refuse de croire), ou qu'elle fait profil bas devant la polémique qui enfle (ce que je peux comprendre, même si c'est désolant).

Bref, je n'ai pas aimé ce film. Je n'aime pas les films trop faciles, qui grouillent de clichés et de rebondissement téléphonés. Je préfère le subtil au cru, l'intrigue à l'agressivité de l'image. C'est un choix.

Ceci dit, merci à tous ceux qui ont défendu Marock, qui ont permi à des milliers de marocains de se faire leur propre idée. C'est l'essentiel.

DB.

23 Comments:

Anonymous ROOTSMANUVA said...

slt ,
tu couche,tu tourne.
quand les riches veulent faire la fete(une boom)cela donne des festivals bidon avec des artistes qui n'ont d'artiste que le nom,quand les riches font un film familiale cela donne Marock.
.....................................tout ça pour ça
si parmis vous qq'1 tombe sur FESTEN il ne faut surtout pas hésiter

1:51 PM  
Anonymous Karim said...

Salam,

si Driss je vous trouve dure avec la realisation mais vous avez raison de dire que le plus important c'est que la sortie de ce film est une victoire pour la liberté d'expression au MarocK !

6:26 PM  
Anonymous Bluesman said...

سلام
اتفق معك في التحليل
هناك فرق شاسع بين الافلام القصيرة لليلى وفيلمها الطويل
المهم ان الفيلم عرض حماية لحرية التعبير
انا كذلك وجدت الفيلم مستفزا ولولا الضجة لم بدون اثر يذكر

7:32 PM  
Anonymous Anonyme said...

bonjour.
Je trouve egalement ce film trop facile a bien des egards, et pas specialement interessant. Il est relativement marrant pour des personnes ayant vécus au maroc, elles se reconnaitrons dans certaines situations (flic au debut du film, beaucoup l'on vecu je crois). Par contre, je ne partage pas votre avis lorsque vous qualifiez le film de choquant et provocant, ou du moins ca depends pour qui. Soit nous voulons un maroc libre, multiculturel et qui va de l'avant, auquel cas nous accepterons le fait de voir des mariages mixtes, la presence de gens d'autres confessions sur notre sol ou encore tolererons les baisers en public, l'amour etant quand meme plus beau et moins choquant que la haine.
Soit au contraire acceptons le maroc tel qu'il est, c'est a dire un pays conservateur, un pays ou l'integrisme et l'extremisme religieux connait une forte poussée, un pays ou les libertés de chacun sont réduites a la part congrue, celle que les hommes a moustache veulent bien nous donner.
Je comprends que les choses ne peuvent changer trop vite, et que le maroc de nos parents n'a rien a voir avec le notre, mais si nous voulons que le maroc de nos enfants soit different du notre, nous devons commencer par accepter les avis divergents. Celui de Mlle Marrakch en est un, et je la remercie d'avoir eu le courage de l'exprimer. Il serait temps que d'autres en fassent autant.
PS: pour Festen, j'ai eu du mal, le cinema scandinave n'est pas celui auquel je prete le plus d'interet. Par contre, j'ai eu un gros coup de coeur pour CRAZY, un film canadien. C'est un petit bijou d'humour et de maitrise, pour peu que l'accent quebecquoi ne vous rebute pas trop.

1:34 AM  
Anonymous Anonyme said...

SLT ANONYME
tout d'abord,tous les moustachus ne sont pas comme tu le dis mais ce n'est pas grave.
quand au cinema nordique ce n'est ni plus ni moins un cinéma comme les autres il y adu bon et du mauvais et souvent ,trés peu du bon.
quand à la suite ,on est presque tous d'accord pour dire que la liberté d'expression c'est bien etc...et aussi raconter une histoire d'amour entre une fille et un garçon et utiliser un peu les ingrédients flashy(religion,traditions,juif,musulman.....)c'est un peu tomber dans la facilité c'est un peu comme ouvrir une mahlaba ,tu es sur de tomber sur tes pieds.
ayant grandit dans un quartier (juif)et populo à casa et c'est ce qui m'améne à dire que le mélange se faisait petit à petit et tranquillement dans le milieu populo que dans le milieu de layla .je n'ai pas envie d'entrer dans un débat interminable qui veut que ce soit la bourgeoisie marocaine à deux francs(euro)qui avait interet à monter les pauvres les un contre les autres en les classant par religion et la suite on la connait...les départs massifs vers une destination inconnue alors qu'on leur a promis le paradis(combien de juif(ve)s'est marié avec un musulma(ne)?je suis sur qu'il y'en a plus chez les prolos que chez layla et son milieu bourgeois.
pour finir,marock est une histoire d'amour entre une marocaine et un marocain et c'est ce qu'il y a de plus banal non?
un berbere et une fassie
une rifia et un sahraoui
un aabdi et une soussya..........

7:32 AM  
Anonymous ROOTSMANUVA said...

non ce n'est pa anonyme c'est ROOTSMANUVA

7:34 AM  
Anonymous tatem said...

je suis du mm avis, c'est juste qu'on a jamais vu autant de belles gueules dans un film marocain. J'ai été décue aussi du fait que j'ai pas pu voir les scenes qui ont le plus choqué, elles passent qu'au mégarama apparement...

10:54 PM  
Anonymous loindubled said...

dima dima marock
salut a tous
ce que vous trouvez choquant dans le film est tt simplement LA REALITE. la realite d'une minorite casablancaise certes, mais la REALITE quand meme.Ca vous choque parceke vous n'avez peut etre pas vecu cette realite la, de cette facon. que celui qui n'a jamais mange le ramadan, echange de longs baisers langoureux face a la mosquee Hassan II, a vecu une histoire d'amour ou de c... avec une personne d'une autre confession, c fait arrete par un flic sur la corniche avec une fille/un mec ki n'est pas de sa famille (et jen passe et des meilleures) me jette la 1ere pierre.
et entre nous les amis, le ramadan na jamais empecher personne de flirter, voire plus si affinites (peut etre pas en plein jour, mais une fois le jeun rompu).
la realisatrice a juste rassemble tous ces element en meme tps, c peut etre ca ki chock. si l'histoire d'amour entre le juif et la musulmane avait lieu un autre mois de l'annee, ca passerait mieux?
dans ce cas la il lui faudrait 10films pour traiter chak "sujet epineux et polemik a eviter" a la fois, et Marock aurait perdu tte sa saveur.

c vrai que artistiquement/techniquement le film est assez leger, soyons indulgent face au 1er long metrage de cette artiste prometteuse, mais sur le fond, elle na rien invente Leila. elle c surement inspire de sa propre vie, mais aussi de tranches de vies reellement vecu par une jeunesse qui est nee le c... bordee de nouilles.
quand a la bande son, si chacun de nous devait composer sa propre bande son, qui aurait accompagne tte sa vie, l'appel a la priere n'en ferait-il pas partie?

bref, c un film assez leger, voire shmilblickesque, qui a essaye de synthetiser une petite partie du plus bo pays du monde.
en tout cas chapo pour avoir su melanger tous ca, c t pas evident.

9:33 AM  
Anonymous le mythe said...

aller pour une fois j'approuve ce que tu écris
on trouvera certainement un moyen d'évoluer nos idées et nos visions..
je ne dis pas que laila a fait un choix, mais je dirai plutot que laila a fait n'import quoi
Quand on a le prévilège de la provoc, il faut savoir le doser, afin de toucher l'opinion public
j'ai l'impression que cette fausse pub a servi à arnaquer des millions de telespéctateurs qui ont payé..pour voir un ramassi d'images
Taslima nasrine est passé par là avec son livre, de meme pour Rochdi et autre
Que reste t il de leur soit disant talent d'ecrivains?
Au fait, pour se vendre, que ce soit un film ou un livre, on a trouvé la formule: taper sur l'Islam ou sortir une N'eme version de la guerre
Spielberg ne me contredira pas quand il a recu pour la première fois son Oscar..
en fin drole de fin pour ce film (marock), tuer le pauvre acteur pour résoudre la problématique..
je n'irai pas voir ce film, c'est lui qui viendra me voir et si j'ai le temps pour le recevoir
signé le mythe
anticonformiste, arrogant

11:59 AM  
Anonymous Jihane Kenza said...

DB... wakha 3lik :)

Oui le film est plein de clichés ..; mais ces cliches sont vrais... ayant evoluée dans une ecoles ou les riches de Rabat se pavanaient... J'ai revecu certains souvenirs...comme si ils etaient vrais... alors pourquoi ne pas les monter... c'est son droit...
Par contre je pense que cette Dame a tres bien utilisé le lobby islamiste debile comme toujours... et pour cela je lui tire mon chapeau ..; ils lui ont fait la meilleur pub possible ...
L'histoire d'amour est très legere... je n'ai pas eu d'emootions (sauf pour la beaugossité de youri )
Sinon ma scene préféré c'est celle avec sa Dada quand elle la frotte... et celle du Prof de Math... Magnifique...
Je ne pense pas que je me suis faite avoir... j'ai passé un bon moment...sans plus... Mais j'ai bien rigolé ...

par contre Driss si tu ne me donne pas signe de vie ... Je vais me facher /....

8:01 PM  
Anonymous Anonyme said...

hi,
et ces riches eux, acceptent-ils cette image que le film véhicule d'eux? je n'ai pas vu le film, il a été retiré d'affiche après deux ou trois jours de projection. en France on ne badine pas avec le profit.
donc si j'ai compris les mâles riches sont impotents et leur filles courent après des juifs virils. la virilité des juifs c'est nouveau, on apprend tous les jours.

8:20 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il y a cinq prières par jour, donc, si tu fumes (du shit)(de tmps en tmps) , si tu bois (avec modération) ou si t'as une copine (avec laquelle tu couches), comme ya tellement de mosquées ds notre pays, y aura forcément un (plusieurs!!) moment ou l'une de ces activités coincidera avec un appel à la prière. C'est un fait, on y peux rien: on peux donc le filmer, puisque c'est une réalité, sans pour autant vouloir choquer.

9:05 AM  
Anonymous Maroc Kifah said...

Cliché et rebondissement téléphonés... Aa Si Driss... mais nous sommes un peuple de clichés et de rebondissement téléphonés. Notre quotidien est faits de clichés et de rebondissements téléphonés. Même la moindre bagarre de rue est téléphonée, même la moindre annonce est téléphonée alors... clichons clichons et téléphonons téléphonons cher Driss

Maroc kifah le Magnifique

6:47 PM  
Anonymous mounir said...

je me contente de ce qui est ecrit la pour ne pas aller voir le film.

Pour changer d esprit, aller voir "revolver". le dernier bon film que j ai vu.

8:53 AM  
Anonymous GLB said...

A mon sens le « tort » de Marock est de montrer « crûment » ce que une partie de la population connaît et se cache. Marock a dévoilé la vie trépidante des jeunes : drogue, sexe, alcool. Petit détail il s’agit des jeunes les plus riches et issus de l’enseignement français, donc là il ne faudra pas tomber dans le piège de l’amalgame. Maintenant s’agissant de la religion, quelque part je me dis que sa pratique est une question d’individu, d’ailleurs on n’a que trop vu les déviations criminelles qui résultent de la violation de ce droit au « libre arbitre ».
Maintenant moi, en tant que cinéphile ayant vu plusieurs films de thématiques très différentes dont Munich, Da Vinci Code, Al irhabi de Adil Imam (très religieux comme films) je ne porte ni défenseur ni opposant aux films religieux. Pour revenir à Munich, je ne vois pas le film dans l’optique de juger l’idée de base les juifs ou les palestiniens ont-ils le droit de se tuer pour quelque raison que ce soit, venger les leurs ou encore pour leur plaisir morbide. Dans la vie il n’existe pas que le bien et le mal, que le bon et le mauvais, il existe celui qui est au milieu, ce qui rend les choses encore plus difficile. Celui du milieu ne pouvant être identifié ni comme le mal ni comme le bien. Moi ce que je regarde dans un bon film c’est comment un réalisateur nous montre tous les aspects des thématiques qu’il traite et nous laisse juger par nous mêmes selon notre référentiel à nous et pas le sien.
Ce que je reprocherais à laila marrakechi c’est d’avoir sous-estimer notre intelligence et de nous avoir montrer les choses comme elle aimerait qu’on les voit, d’une manière très subjective et de surcroît maladroite puisque dévoilée.
Les choses ne sont pas simples, le film n’est ni bon ni mauvais ce qui est dommage, le film n’a qu’un seul mérite à mon sens c’est celui d’avoir raconté la vie de sa réalisatrice, laquelle vie se trouve par coïncidence, celle d’une frange de notre population qui ne représente pas la masse et qui peut choquer les autres franges qui eux représentent vraiment le MAROC profond.

10:33 AM  
Anonymous Ouss et Hamida said...

salut Driss, Beslamtek wahed le raz-de-marée. c'était rafraichissant. je vous invite à jetter un coup d'oeil sur mon blog^^ vous saurez si j'ai survécu.

Salam et déso pour le dérangement.

11:01 PM  
Anonymous sanaa said...

J'ai vu Marock et j'ai bien aimé. Ce film ne tape pas sur l'Islam, il représente une réalité qui existe ds notre pays. Prkoi vouloir se voiler la face? Tt le monde est choqué par la scène où Mao fait sa prière et que sa soeur passe près de lui en tenue légère. Prkoi ne dit-on pas qu'elle lui présenté ses excuses par la suite? Rita n'avait rien contre l'islam ds ce film. C'est une jeune adolescente perdue, comme bcp d'autres jeunes ds notre société et je pense que ns connaissons chacun des personnes comme Rita et ses copains. J'ai trouvé magnifique le jeu des comédiens. Le jeune qui a interprété le rôle du frère était sublime. la scène de la piscine, où il ne prononce pas un mot, était magnifique. Celle où sa soeur lui parle de son accident, trop forte... Rita aussi était magnifique et très crédible dans son jeu. Sur le plan technique et de la mise en scène, je n'ai rien à reprocher à ce film. Qq'1 a cité l'exemple de Alirhabi de Adil Imam. Prkoi on accepte des films où on critique voire on insulte ceux qui choisissent de ne pas pratiquert ou de croire, et on refuse un film où des jeunes perdus n'ont pas la religion comme réferentiel (sans pr autant la dénigrer totalement)? Rita, étant musulmane, n'a pas le droit de sortir avec un juif? Oui mais soyons honnêtes, la religion lui interdit d'evoir un petit copain et de faire l'amour avec lui, juif, musulman ou athé, là n'est pas la question. Elle a un petit copain et elle a des rapports physiques avec lui. C'est cela la question. Toléré ou pas? Et en fct de la réponse, transposons cela sur nos expériences personnelles pr voir. ça me rappelle une prositituée qui m'avait dit: je ne couche jamais avec les chrétiens parce que c'est hram... Ah bon, et avec les Musulmans, ça l'est pas! Hypocrisie quand tu nous tient!

5:12 PM  
Anonymous sanaa said...

Euuuuuuuuuuu... T'es où mon vieux?

11:31 AM  
Anonymous BloodLover said...

C'est le premier "review" sur Marock que je lis dans un blog et avec lequel j'adhère totalement.

12:59 AM  
Anonymous J.A. said...

Bien vu, DB

7:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

salut, je trouve que se qui est dit est mensongé il n'y a rien de 'facile' ni de cliché il faut comprendre que ce qui est dans se film est reel au detail pres sans rire!! de se qui se passe en cour a lyautey commen elle repon au prof a lhistoire du mec qui meur en voiture mais jsai pas si quelqu'un se rappel allo le nombre de mec qui sont mort dans le virage de la mort à anfa reveillé vous c juste reel, la boite , les courses de voiture dahomey (meme si ils disent bouz) , la fille qui bouffe en plein ramadan en disant "j'ai les regles" la dada à ghita qui lui di koi faire et meme le nom ghita belghiti !!! comeme se sont le nom de gens qui été a lyautey et pas des moin connu dans se lycée.en tout cas je naccepte juste pas qu'on en critique pour dire dire "cliché" ou "facile" . En tout cas vivement marock 2 et meme trois on pourrait avoir un sur la drogue (rapellé vous été 2004) la grande arrivé de la cocaine des taz a casa et tout la bourgeoisi marocain comme vous lapellé ces prises pour des jet setteur en herbes en croyai que sa les rendé sur humain, on pourrait aussi avoir un autre marock sur l'extravagance marocaine a paris parceque il faut voir defoit on dit vit d'étudiant moi jveu bien vous montré les 150m² dans lequel certain vivent sur les champs ou encore avenue montaigne, avenue rapp , rue saint dominique et j'en passe ....!! et noublion pas aussi les voitures que certain peuvent avoir on se croyai a hollywood jvou raconte meme pas se qu'il gaspille en boite( maison blanche , vip room , mabillon , le prés...) enfin beaucoup si reconnaitron. mais voila franchement faudrai vraimen que se film ai une suite parceque vous n'avez vu meme pas 10% de lextravagance marocaine et de se que les marocains font a l'etrangé et dans tous sa je n'ai meme pas eu le temps de parlé des gens de l'ecole américaine, qui une fois au states a luniversité bien caché de casablanca sachete des voitures (vous avez tout les choix , porche cayenne , porche carerra , infiniti ...)
et tout sa je n'ai pas cité de nom ces bien dommages et biensur j'ai meme pas encore parlé des fils de parlementaire enfin voila c'est la vie marocaine et malgré jespere que tout ses petit priviléges resteront !!

5:37 AM  
Anonymous Anonyme said...

pour repondre a SANAA ehben sache que dans le film la ptite morjana parceque c son nom n'est pas du tout perdu au contraire elle c trés bien skelle fait , elle adore faire la peste la ptite garce ske tu veu comme dans la realité dailleur elle son ex meilleur ami lina kettani les deux pestes de la nature casablancaise unepire que lautre avec leur air de salopes!! bref morjana si tu lit sa tu c de koi jparle toi et lina pire lune que lautre

5:42 AM  
Anonymous Anonyme said...

je n'ai pas iamé cez film car il est très aggressif et juge trop de gens mais il a été très bien fait... brice de nice

1:27 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home